Un paramédic des CUPR reconnu

Remise du certificat de reconnaissance à Marc-André Périard, paramédic,, par le président des Comtés unis de Prescott et Russell Monsieur François St-Amour
L’Orignal, le 31 août 2018 – Le Réseau Trillium pour le don de vie (RTDV), organisme chargé de coordonner les dons et les transplantations d’organes et de tissus en Ontario, a reconnu le paramédic et chef adjoint des Services d’urgences de Prescott et Russell, Marc-André Périard, pour ses efforts exceptionnels visant à intégrer les dons d’organes et de tissus dans des soins de qualité en fin de vie, et pour inspirer le changement de culture au sein de son organisation.

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) sont l’un des 29 partenaires ayant reçu un prix du RTDV en 2017 et 2018. Le chef adjoint Périard, qui œuvre en tant que paramédic depuis 28 ans, a été reconnu par le RTDV en tant que Champion de don de tissus.

« Au nom du Conseil des CUPR, nous sommes très fiers de M. Périard ainsi que de tous nos paramédics, pour lesquels cette distinction est une reconnaissance particulièrement spéciale », souligne François St-Amour, président du Conseil des CUPR. « Nous avons un département exceptionnel des Services d’urgences et notre partenariat avec le Réseau Trilliium pour le don de vie représente un autre exemple de l’excellent service que nous offrons à nos citoyens. »

« Nous sommes fiers de reconnaître les contributions importantes de nos partenaires, car le succès du programme de dons d’organes et de tissus en Ontario repose sur leur travail et leur dévouement », affirme Ronnie Gavsie, présidente et directrice générale du RTDV. « Ce prix souligne l’engagement continu des Comtés unis de Prescott et Russell à mettre en œuvre des pratiques exemplaires en matière de dons et à offrir aux familles la possibilité de faire un choix pouvant sauver des vies. »

Aujourd’hui, plus de 1 500 personnes en Ontario attendent une transplantation d’organe susceptible de leur sauver la vie et tous les trois jours, une personne meurt sans l’avoir reçue. Bien que la plupart des Canadiens appuient le don, seulement 33 % des Ontariens et Ontariennes ont enregistré en bonne et due forme leur consentement au don d’organes et de tissus.

Rappelons que l’âge n’empêche personne de devenir donneur, puisque chaque donneur potentiel est évalué au moment de son décès pour vérifier son admissibilité au point de vue médical. Le don est envisagé seulement lorsque tous les moyens de sauver la vie du patient sont épuisés, qu’il n’y a aucune chance de rétablissement et que la famille accepte le diagnostic du décès. Pour vous inscrire ou en savoir davantage, visitez www.soyezundonneur.ca.